Un photographe professionnel à Paris

Il n’y a pas de meilleur endroit où on peut découvrir le street photography (la photographie dans la rue) qu’à Paris. La capitale française est en même temps le début et le développement de quiconque veut devenir un photographe professionnel. Ici, il faut apprendre ce que la photographie ; c’est la vile idéale où, doucement et avec de la patience, il nous est dévoilé le secret grâce auquel on commence à rêver, à voler, à vouloir connaître de plus et à contourner ce qui est encore pas très clair. Il est vraiment difficile de décrire ce que Paris veut signifier pour la photographie professionnelle et ce que l’approche photographique suppose. Premièrement, il faut identifier l’élément qui offre au photographe la possibilité de s’identifier avec les très peu de gens qui réussissent à lire l’expressivité de la rue et qui sont capables de la récrire par une série de photographies qui font l’âme être touché. On les voit et on les sent. Elles y laissent leurs marques. L’émotion et l’instinct gagnent des formes palpables à Paris par l’aide du photographe. Ville essentiellement photographiable, le Paris aide le photographe à progresser au fur et à mesure en lui donnant l’assurance que tout se passe spontanément, de la plus évidente et de la plus harmonieuse façon possible. Soit des photographies en blanc et noir, soit des photographies exceptionnellement colorées, toutes celles-ci sont des marques de l’expressivité. Même si Paris vient toujours en aide aux photographes, on ne peut jamais dire qu’il est suffisamment. On ne peut pas conclure en disant qu’on a les cadres nécessaires – ici et maintenant – et que tout c’est fini. Non. Probablement, c’est justement cela à quoi la photographie correspond : on n’est pas dans un espace limité. On peut photographier Paris pendant toute la vie et ça ne serait pas la fin…