Quelle valeur attribuer à votre travail comment photographe entreprise

Quelle valeur attribuer à votre travail ?

On dit souvent que toute chose a une valeur et qu’on doit la payer à sa juste valeur. Alors, je vous demande : Connaissez-vous la vraie valeur de vos services ? Quelle valeur attribuer à votre travail ? Dans le domaine de la photographie, comme dans tout autre domaine de l’art, la valeur de notre « produit » et assez difficile à fixer, l’art et les chiffres ne vont pas toujours ensemble. Personnellement, je préfère parler plutôt d’une valeur sentimentale, émotionnelle (car on crée des souvenirs pour toute la vie), ou de l’utilité, la finalité de mon travail, en regardant le prix comme un investissement profitable (pour l’image de votre entreprise, par exemple).

Le marché de la photographie est de plus en plus fleurissant et les tarifs pratiqués par les professionnels sont assez variables. Si vous êtes un photographe professionnel qui souhaite se lancer sur le marché, vous vous êtes sûrement demandé comment les autres professionnels fixent leurs tarifs. Est-ce qu’ils ont tous dressé des listes comprenant les dépenses engendrées ? Y a-t-il une logique derrière ? Bien sûr, chacun sa logique ! Si certains photographes préfèrent être plus transparents en affichant directement les prix sur leur page web, d’autres professionnels établissent l’offre lors du premier contact avec le client, après avoir étudié non seulement ses besoins en termes d’images, mais aussi le temps nécessaire pour finaliser le projet (le temps du shooting, y compris le temps de déplacement, de retouche, impression, etc.). Afin de filtrer votre clientèle, je trouve parfois raisonnable d’afficher un prix de départ pour un type de session photo (conférences, photographe seminaire, etc). De cette manière, vous évitez de refuser des projets et vous ne gaspillez pas votre temps en étudiant divers projets.

Une bonne stratégie est de montrer tout d’abord le produit au client, en l’invitant à regarder votre galerie photo, de s’assurer de la haute qualité de vos photos et de l’inciter à appuyer sur la rubrique « contact » pour vous proposer son projet. Dès que le client est sûr que votre style lui va comme un gant, il est prêt à payer et à accepter plus facilement le prix.

Avant de fixer un prix, il faut prendre en considération plusieurs aspect plus ou moins objectifs : vos dépenses mensuelles, le niveau de vie que vous souhaitez mener, votre revenu mensuel net moyen, votre réputation, l’amortissement du matériel, etc. Comme Pascale Théobald disait : « Il faut veiller aussi à ne pas se vendre à un prix trop bas, sous peine de se décrédibiliser. Si on est expert dans un domaine, il faut se vendre à un prix d’expert ».